Archive | TRUCS RSS feed for this section

On ferme…

2 Sep

mais on rouvre ici :

Capture d’écran 2014-09-02 à 12.35.59

Chère CAF

10 Mar

50862-service-public-2,bWF4LTY1NXgw

A l’attention de Monsieur le Président du Conseil Général

Objet : suppression du RSA / Lettre de contestation

A xxx, le 9 mars 2013.

Chère CAF,

Tu m’annonces, dans un courrier daté du 25 février 2013, que, n’ayant pas renvoyé mes déclarations trimestrielles de ressources, je ne bénéficie plus du RSA à cette date.
Je te le dis : on croit rêver.

En effet, tu es bien prompte à sucrer leurs maigres indemnités aux petites gens, sans même avoir pris la peine d’envoyer au préalable un courrier de rappel, un petit mot d’avertissement, un truc sympa quoi, avec un peu d’humanité dedans, quelque chose qui soit plus ou moins digne d’un service public, histoire de ne pas nous prendre de court. Parce que tu sais, l’erreur est humaine, toi beaucoup moins. Et puis tu es débordée, certes, mais un peu quand ça t’arrange.
Un exemple de ce que tu aurais pu écrire : « Madame, à ce jour, vous n’avez toujours pas renvoyé vos déclarations trimestrielles de ressources. Nous vous rappelons que sans elles et selon la réglementation, vous ne serez plus bénéficiaire du RSA. Merci de nous les faire parvenir dans les meilleurs délais. Cordialement. Votre CAF ». Facile, hein ? Pas assez pour toi vraisemblablement.
Non, toi tu ne prends pas cette peine, ça serait trop simple, trop classe, trop correct. Au lieu de ça, tu sucres : allez directement en prison, ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 100 euros. Tu as raison, c’est bien, ça fait faire des économies à l’état.

Dois-je quand même te rappeler que toi en revanche, tu as mis plus de 2 mois à traiter mon dossier de changement de situation après la naissance de ma fille ? Et encore, il a fallu que je t’appelle plusieurs fois pour m’en inquiéter sans que tu puisses jamais me donner ne serait-ce qu’un vulgaire délai de traitement. Alors j’ai attendu, attendu, attendu encore.

Je te la refais rapidos : j’ai accouché le 8 décembre dernier et 5 jours plus tard (vois comme je suis consciencieuse – parce qu’autant te dire que lorsqu’on vient d’accoucher et qu’on vit le plus beau moment de sa vie, remplir les formulaires de la CAF est bien la dernière chose qu’on a envie de faire. Mais tu vois, on le fait quand même pour ne pas perdre ses droits, ça serait ennuyeux, surtout avec un enfant à charge), 5 jours plus tard donc, mon dossier partait par la poste.
Fin février, il n’avait toujours pas été traité par tes soins (on pouvait lire sur ton site « Vous êtes célibataire, vous n’avez pas d’enfant »).
Lorsqu’il le fût ENFIN, on m’envoya un courrier me disant qu’il manquait tout de même un certain nombre de pièces justificatives concernant mon conjoint, parce que mon conjoint est intermittent et que les intermittents ne rentrent pas dans les cases de tes formulaires. Rebelote, c’était reparti pour un tour. Dès le lendemain, on a rempli de nouveaux formulaires, on a fait des kilomètres de photocopies et on t’a renvoyé un joli paquet. A ce jour, je suis toujours en attente (et il s’est passé 3 mois depuis mon accouchement, une broutille).

Mais attends, c’est pas fini ! Aujourd’hui, c’est le traitement d’un autre dossier, celui pour le Complément du Libre Choix de Mode de Garde/PAJE que j’attends toujours. Un dossier qui – ironie de la vie – contient la fameuse déclaration trimestrielle de ressources que tu attends si ardemment !
L’assistante maternelle pour ma fille va me coûter la modique somme de 980 euros par mois ; à l’heure qu’il est, mon dossier doit traîner tout en bas d’une pile « à traiter quand j’aurai le temps » sur ton gigantesque bureau et toi, tu m’annonces que tu supprimes mon RSA parce que j’ai, pour la première fois, oublié de te renvoyer ma déclaration trimestrielle de ressources ?!?
Ah ah, allez avoue, en réalité, tu voulais seulement me faire une bonne blague, mais parce que tu es un peu tête en l’air, tu ne t’es pas rendue compte qu’on n’était pas le premier avril. Je te pardonne, c’est de bonne guerre.

Alors, chère CAF, maintenant qu’on a bien rigolé, merci de bien vouloir me rendre mon RSA. L’humour c’est bien, on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui.

Bien à toi,

PLAYLIST (Running) : Run for your lives !

28 Juil

Une playlist de 10 morceaux, idéale pour un jogging matinal de 45 minutes. Testé pour vous, dans toutes les conditions et par tous les temps. Run for your lives !

1. RUN DMC – « My Adidas » (2’49 »)

Évident mais idéal pour une bonne mise en jambe en mode coolio. « We make a good team my Adidas and me », alors relax, prends-le décontracté, les premières foulées sont les plus importantes. Et pas de panique, si tu portes des Nike, ça marche aussi.

Tag : échauffement

2. LED ZEPPELIN – « Kashmir » (8’33 »)

On continue doucement mais surement. Le chien aboie, la caravane passe et dans ta traversée du désert sans vivres ni chameau, il te faudra caler ta foulée au rythme des ondulations du Zep et des vicieuses accélérations de Bonzo.

Tag : synchro

3. THE FALL – « Two Librans » (3’58 »)

Représente-toi mentalement Mark E. Smith. Au secours ! Dans ta tête, ce que tu es en train de voir n’est rien d’autre que l’antithèse absolue d’un semblant de forme physique. Tu n’imagines pas devenir un jour aussi peu présentable qu’un hobbit post-Mordor croisé avec un endoplasme en phase coccidienne ? Bien, alors tu sais ce qu’il te reste à faire.

Tag : motivation

4. APHEX TWIN – « Come To Daddy (Pappy Mix) » (4’20 »)

Images mentales digne du plus angoissant survival horror pédophile. Cours pour sauver ton âme et accessoirement, tes fesses.

Tag : survie

5. SCORN – « Beat 4″ (4’16 »)

Pour mettre à l’épreuve tes capacités à surmonter la monotonie.

Tag : barrière psychologique

6. CAN – « Vitamin C » (3’32 »)

Évident (bis) mais à ce stade de la course, le « Hey you, you’re losing your vitamin C » aboyé à la volée par Damo Suzuki recouvre une réalité cruelle: tu souffres.

Tag : prise de conscience

7. GIANNI ROSSI – « Theme from Gutterballs » (4’21 »)

Planqué derrière son avatar de compositeur de B.O. à l’italienne, Steve Moore a produit quelques-uns de ses morceaux les plus dingos. Explosion du taux d’endorphine garanti avec le thème goblinesque de Gutterballs (un rape & revenge sur fond de bowling avec une affiche largement inspirée du Maniac de William Lustig) : funky, crétin, parfaitement jubilatoire.

Tag : anabolisant / deuxième souffle

8. BUTTHOLE SURFERS – « Dog inside your body » (3’06 »)

Le plus dur est passé, maintenant, il s’agit de garder la cadence. Le chien dans ton corps devrait t’y aider.

Tag : détermination

9. MESHUGGAH – « Bleed » (7’25 »)

La force de la volonté vaincra-t-elle l’implacable cruauté de l’ennemi ? Dans tes oreilles, c’est la guerre. Derrière toi à quelques enjambées, des meutes de chiens-fantômes post-nucléaires viennent d’être lâchées par une milice cannibale menée par un cyber-clône de Dolph Lungren. Cours et surtout ne te retourne pas, car dans cet enfer métallique, seuls les braves survivront.

Tag : résistance

10. IRON MAIDEN – « Run To The Hills » (3’54 »)

Run To The Hills, c’est la récompense ultime (Oh will we ever be set free ?). Les dernières minutes sont aussi les plus critiques. Ne jamais se croire arrivé avant la ligne (ou les premières collines) ou c’est perdu d’avance. Bruce Dickinson ne manquera pas de te le rappeler.

Tag : délivrance


Francoise Massacre
Publié dans: (new) NOISE MAG #10 (mai/juin 2012)
couv (new) NOISE MAG#10

« Daily Note » Villette Sonique

24 Avr

Le « Daily Note » Villette Sonique édité par Red Bull et fomenté par l’équipe de Dirty est arrivé.
Au menu :

– François K par Didier Lestrade,
– une histoire accélérée du Doom en image par Lelo Jimmy Batista et Nagawika,
– Les Melvins et le grunge par moi-même,
– 10 raisons de croire encore au punk rock en 2012 par Lelo Jimmy Batista,
– L’influence de la codéine dans le Hip hop par Etienne Menu,
– Une interview de R. Stevie Moore et un article sur Carter & Tutti par Julien Bécourt aka Eva Revox,
– Un papier sur I:Cube par Philippe Azoury,
– La story tortueuse de Christopher Owens de Girls par Clovis Goux,
et les mots croisés de Guillaume Sorge.

Le journal est disponible gratuitement dès maintenant à l’accueil de la Villette et bientôt un peu partout dans Paris.

%d blogueurs aiment cette page :