Avril/Mai 2011 : Printemps Noise

8 Avr

Mon edito pour le « Printemps Noise », petit agenda collectif non-exhaustif fomenté par les crews Africantape, Nextclues, Gtok?Gtko!, Mowno, Maquillage et Crustacés, et tous les autres.
Toutes les dates de l’agenda sont ici.

Quelque-chose se passe. Une chose de l’ordre du microscopique, du microcosmique. Tout au plus une timide vibration, un vague remous, un bouillonnement à peine perceptible pour qui n’a pas les yeux et les oreilles rivés sur le sujet. Pour d’autres au contraire, les guetteurs à l’affût, les acteurs de ce qui se joue ici et maintenant et toutes les sentinelles en garde rapprochée, c’est l’effervescence, un crépitement tonitruant, à la fois sauvage, libre et joyeux.

Depuis quelques années maintenant – deux ou trois tout au plus – en marge de l’industrie du disque et de ses dérives, on assiste, en France, à ce qui est à la fois la résurrection et l’émergence de la scène Noise et de ses variantes, et plus largement de ce qu’on pourrait rassembler littéralement sous le drapeau du rock indépendant ou de l’underground. Résurrection parce que cette effervescence prend corps au cours des années 90, à une époque où une poignée de groupes hexagonaux s’inspiraient des modèles américains (Shellac, Jesus Lizard en tête, mais il y en a tellement d’autres) et de quelques labels mythiques comme Touch & Go, Amphétamine Reptile ou Skin Graft. Emergence, parce que si les acteurs de ces deux décennies croisent le fer encore souvent, une majorité, parmi les groupes qui s’activent aujourd’hui, sont apparus récemment : à la fin des année 00 pour certains, il y a à peine trois ans, un an, ou même six mois pour les autres.

Et tout ce petit monde, les anciens comme la relève (la relève comptant parfois des anciens), les groupes, les musiciens, les labels, les organisateurs de concerts et les activistes, satellites en tout genre (webzines, fanzines, magazines courageux, associations, illustrateurs, dessinateurs, etc.), de faire cause commune dans les profondeurs des salles obscures, qui, on vous le disait, sont devenues nettement moins obscures depuis quelques années, drainant un public de plus en plus généreux, de plus en plus curieux et de plus en plus vaillant.

Vaillant ? Parce que ces musiques-là, le rock aventureux, avec tous ses préfixes (noise, math, post, indie, avant) et tous les hybrides hérités du punk, du garage, du hardcore ou du metal vont du plus accessible au plus complexe, du plus évident au plus expérimental.

Ce qui est sûr, c’est que jamais, même dans les 90s, on avait assisté à une telle affluence aux concerts (on pense, entre autres, au succès de la tournée de la Colonie de Vacances l’automne dernier, qui rassemblait quatre groupes français : Marvin, Pneu, Electric Electric et Papier Tigre), à un tel enthousiasme, à de tels échanges croisés et à une telle somme d’initiatives, d’évènements, de festivals, toujours à échelle humaine.

L’idée de ce petit agenda partagé, collectif et non exhaustif est né d’un constat simple : Le printemps sera Noise ou ne sera pas, avec, sur trois petites semaines, une concentration anormalement élevée de festivals et de concerts hors des sentiers battus. Pendant cette période, les échanges, la confusion des rôles et l’ubiquité seront les maîtres-mots : les patrons de labels se retrouveront sur scène, les webzines et les musiciens organiseront des festivals, les illustrateurs porteront des amplis, et les groupes passeront allègrement d’une scène à l’autre et d’une ville à l’autre.

Nous avons délimité cette période de marathon, de fête et de bruit, parce qu’il fallait bien le faire, en la faisant débuter par le Fuckfest, troisième du nom, organisé sur deux jours à Saint-Ouen par le webzine Nextclues et l’association parisienne GTOK?GTKO!. Nous l’avons clôturée par la venue en France de The Conformist, un groupe de l’écurie Africantape. Entre les deux, il y aura justement la première édition de l’Africantape Festival qui se déroulera sur trois jours à Lyon et qui a notamment donné l’impulsion pour faire venir chez nous deux groupes rares de vétérans de la scène Noise des USA, Big’n et Oxes. Les Américains en profiteront pour faire deux dates supplémentaires en France : la première organisée par l’association KFuel à Rennes et la seconde à Paris dans le cadre des fameuses soirées Mind Your Head du webzine Mowno. Nous avons ajouté à cet agenda d’autres concerts, de groupes qu’on aime ou d’associations-amies, mais en cherchant un peu, il est facile d’en trouver encore quelques dizaines en complément.

Francoise Massacre

Publicités

6 Réponses to “Avril/Mai 2011 : Printemps Noise”

  1. Fucker 8 avril 2011 à 15:22 #

    je t’ai bien ratée.
    (mais c’était une erreur de manip)

  2. francoise massacre 8 avril 2011 à 15:29 #

    hein ? comprends pas.

  3. Ka 16 avril 2011 à 13:53 #

    Putain, ‘viens de découvrir ton site, y’est trokool ma foi. Regroupe plein de trucs que j’aime et 90% des trucs que je vais aimer dans le futur.

    Alors merci.

  4. Mariette Auvray 27 avril 2011 à 1:49 #

    Hello Françoise, j’aime beaucoup ton blog que je suis souvent!
    Je voudrais t’envoyer l’album de mon groupe, Eyes Behind, j’aurais besoin de ton adresse postale,
    let me know
    bises!
    m

  5. Lionel 4 mai 2011 à 10:55 #

    Oh, çà alors! après bien quelques années de lecture dans noise mag je viens de découvrir ton blog… (il n’est jamais trop tard)
    et me suis rendu compte aussi que je t’ai croisée plusieurs fois au fest africantape sans savoir que c’était toi (la vid de Big’n!)
    chouette article en tout cas, et c’est vrai qu’on ressent une sorte d’émergence de cette scène « aventureuse » depuis quelques années… Je me suis tjrs demandé si c’était pas juste une « impression ». Content de lire que ce n’est visiblement pas le cas.

  6. francoise massacre 4 mai 2011 à 18:26 #

    Oui, on a dû se croiser en effet. T’étais où pendant Big’N ? côté gauche de la scène, c’est ça ? Ça va faire un beau souvenir cette vidéo en tout cas. T’as filmé tout le festival ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :