Tag Archives: dischord

LUNGFISH – Pass and Stow

10 Sep

lungfish - pass & stow
(Dischord, 1994)

C’est un peu, beaucoup, toujours pareil un album de Lungfish. On se demande d’ailleurs si en se baptisant dès le départ du nom d’une espèce de poisson primitif pulmoneux ayant fait la nique à l’évolution, le groupe pressentait déjà l’analogie avec leur rock mystique quasi-fossilisé (mais paradoxalement jamais rigide) qui au fil d’une discographie pourtant abondante ne dévierait que peu ou prou de sa route sans virage en forme d’éternel recommencement (…) Keep reading on nextclues.com →

LUNGFISH – Sound In Time

10 Sep

lungfish - sound in time
(Dischord, 1996)

C’est un peu, beaucoup, toujours pareil un album de Lungfish, mais j’aime à penser que ce Sound In Time est un disque charnière dans la discographie du groupe psychédélique le plus minimaliste qui soit. En tout cas, il est celui qui assoit définitivement la formule imparable déjà en germe sur les 4 albums précédents : un rock essentiel, astral et circulaire de plus en plus enclin au recueillement, à la contemplation même s’il arrive encore à l’imposant Dan Higgs de s’offenser, de s’emporter, de t’attraper, de lever le poing, de rouler des yeux et… tu files dans ta chambre sans dîner et tu me ranges ce foutoir.
Sur Sound In Time, le clebs lunaire de l’écurie Dischord décline avec plus ou moins de sérénité tous ses grands fondamentaux récurrents : l’Amour, la Vie, l’Esprit, la Matière et les Eléments, le Cosmos, la Résonance universelle, l’Ineffable, le Grand Tout où les contraires se rejoignent toujours (…) Keep reading on nextclues.com →

THE PUPILS – s/t

10 Sep

pupils
(Dischord, 2002)

C’est un peu, beaucoup, toujours pareil un album de Lungfish. Et d’ailleurs, ils croyaient quoi, Daniel Higgs et Asa Osborne ? Sérieusement. Qu’ils allaient nous la faire ? Qu’ils allaient noyer le poisson si facilement ? Tu peux bien t’amputer des deux membres inférieurs (la basse et la batterie ont disparu), tu peux bien te planquer sous un autre nom de guerre, on t’a reconnu Lungfish.
Mêmes litanies unidirectionnelles répétées inlassablement sur un ou deux accords élémentaires, même sens de la déclamation, toujours poétique, souvent péremptoire de Daniel Higgs, même timbre de voix franc et large, même prêche dans la même paroisse, même austérité hypnogène (…) Keep reading on nextclues.com →

%d blogueurs aiment cette page :