Tag Archives: pochettes

DOSSIER 2008 – Les 3 pochettes les plus craignos

23 Mar

meshuggah - obzen

MESHUGGAH
ObZen

(Nuclear Blast)

Ôôôm… Top ! Qui suis-je ? Je suis un maître Zen. Malgré mes trois bras, je ne suis pas très adroit. Licencié par les abattoirs de Paris pour cause de négligence et d’outrage aux bonnes mœurs, on me dit néanmoins souple. Les jours de pluie, je suis capable de garder la position du lotus sur un bloc de béton armé pendant plus de 20 minutes avec un doigt sur ma bouche. Je ne porte pas de culotte, j’ai le teint brouillé, j’ai tout mangé le chocolat et je fais caca sous moi. Je suis ? Je suis ?

MERZBOW
Dolphin Sonar

(Important Records)

Masami Akita alias Merzbow, c’est un peu le Allain Bougrain-Dubourg – ou, soyons miséricordieux, disons plutôt le commandant Cousteau – de l’abstraction bruitiste. Son 250ème album, Animal Magnetism, était déjà un hommage cuisant à ses petits protégés domestiques, les attachants poulets noirs. Cette fois, Sonar Dolphin est un cri du cœur contre le massacre annuel de plusieurs milliers de dauphins en eaux japonaises. La cause est noble et l’illustration l’est presque autant : plongeant dans les profondeurs sous-marines, armé de ses lunettes de soleil et de son laptop waterproof, l’homme de l’Atlantide entre en communication ultrasonique intime avec ses nouveaux amis. C’est assez ! Vite, un Galak !

DON CABALLERO
Punkgasm
(Relapse)

Allez, on vous épargne le laïus sur la dimension artistique et philosophique du miroir, l’ «autre dimension» chez Lewis Carol, la réflexion, la mise en abyme et le tableau dans le tableau. Comme tout le monde, petit enfant deviendra grand et prendra conscience de sa propre mort. Ado, il fera de l’acné juvénile, prendra sa première cuite et un jour, qui sait, aura peut-être un formidable punkgasm en tombant sur cette pochette esthétiquement aussi excitante et subversive qu’une page du catalogue La Redoute. Heureusement que l’habit ne fait pas le moine.

Francoise Massacre
Publié dans: NOISE MAG #8 (jan/fév 2009)
couv NOISE MAG#8

Publicités

DOSSIER 2008 – La meilleure pochette

23 Mar

A.H. KRAKEN
Elle avait peut-être 19 ans mais pour moi elle en aura toujours 12
(In The Red)

Mal de vivre, dimanche après-midi. Pas classe. Intérieur rustique. Porte en bois massif avec carreaux de verre ondulés teinte jaunâtre. Papier peint sylvestre mettant en scène une famille de paisibles cervidés. Le décor est planté et au milieu, ou plutôt à gauche, devant la porte, il y a Christelle, Océane ou Amélie – peu importe -, cette adolescente mal dégrossie qui a peut-être 19 ans mais qui pour nous en aura toujours 12. Dans son t-shirt Slipknot taille XL, elle pose avec le fusil de chasse de Papa, le regard torve, encore ramolli par le maquillage de la veille… Et finalement, le plus cruel dans cette scène, c’est qu’elle suinte le réel. Bruno Dumont ou Harmony Korine n’y sont pour rien, White Thrash is REAL.
Francoise Massacre
Publié dans: NOISE MAG #8 (jan/fév 2009)
couv NOISE MAG#8

%d blogueurs aiment cette page :