A l’attention du Directeur du Pôle Emploi

16 Nov

OBJET : Réponse à un avertissement avant radiation pour absence au premier entretien professionnel

Cher Monsieur le Directeur du Pôle Emploi,

On croit rêver.
J’ai reçu, ce samedi 13 novembre 2010, un « Avertissement avant radiation pour absence au premier entretien professionnel ». Mais dites-moi, de quel entretien professionnel est-il, au juste, question dans ce courrier ?

Au nom de quoi m' »avertissez »-vous et me menacez-vous de radiation alors que je me suis vu refuser, quelques semaines plus tôt par téléphone, un rendez-vous que je demandais à l’un de vos conseillers, et alors que le Pôle Emploi m’avait déjà radiée, me supprimant mes indemnités du mois de septembre pour cause de « déménagement » ?

Je vous ai envoyé de multiples courriers, j’ai appelé le Pôle Emploi plus d’une dizaine de fois depuis la rentrée de septembre, j’ai demandé moi-même des entretiens (à deux reprises) que l’on ne m’a pas accordés parce que dans mon cas (je cite) « il ne s’agit pas d’une inscription, seulement d’un transfert de dossier » et qu’« on ne donne pas d’entretiens pour ce genre de motifs« . Enfin, le plus important : malgré ma demande, je n’ai jamais reçu aucune convocation à un quelconque rendez-vous, que ce soit par courrier ou par téléphone. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir transmis ma nouvelle adresse postale à vos services, la preuve étant que tous les courriers m’annonçant de mauvaises nouvelles arrivent, eux, bien à destination. J’en rigolerai si le sujet n’était pas si important.

J’ai conscience des problèmes que rencontre Pôle Emploi depuis la fusion ANPE/ASSEDIC mais je déplore fortement le fait que ce soient les demandeurs d’emploi qui soient les premiers à pâtir de cette réforme (deux bourdes en 2 mois, c’est un peu fort, non ?). La communication avec vos service est devenue un vrai parcours du combattant, les nombreuses questions posées aux conseillers restent évasives ou sans réponses faute d’effectifs et/ou de compétences (et je ne vous parle même pas de leur amabilité proverbiale), les erreurs aux dépends des chômeurs sont légion, c’est tout simplement aberrant et inexcusable, pour ne pas dire un vrai désastre.

Merci donc de bien vouloir brûler cette nouvelle menace de radiation sans queue ni tête et de m’envoyer, à bon port cette fois, une convocation à un entretien auquel je me ferai un plaisir de me rendre. De mon côté, c’est un cierge que j’irai brûler à l’Église de Pantin, en priant pour ne pas me faire radier en décembre.

Bien à vous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :