QUI – Love’s Miracle

24 Sep

QUI Love's Miracle CD

(Ipecac, 2007)

Abstraction faite de ce temps de voleur et de la coupe du monde de Rugby, cet été 2007 ne fût pas si merdique. Il fût même véritablement au poil puisqu’il m’a rappelé avec force nostalgie le paysage audiovisuel ensoleillé de mes jeunes années, à quelques remplacements d’acteurs près.
Après Les Vacances de l’Amour bien méritées d’Oxbow, c’est au tour de Qui de nous servir sa propre version du miracle de l’Amour. Ca n’est pas une question, mais non, c’est Qui. Et alors, qui est Qui et Qui fait quoi ?

Qui c’est avant tout la rencontre de Paul Christensen, batteur/chanteur/broyeur qui cumule dès la naissance le double handicap d’être à la fois roux et frisé, avec le guitariste Matt Cronk, qui n’a pas eu beaucoup plus d’as dans son jeu puisqu’en vieillissant il s’est mis à ressembler comme deux gouttes d’huile à Jack Black, hystérique bedonnant de service qui n’est lui-même qu’une pâle imitation de Meat Loaf dans sa prime jeunesse.
Ca se passe en 1993 dans un bahut du Minnesota. A l’époque, Ledit Christensen donne dans le high-school jazz, ce qui pour un roux est passablement déroutant. Mais un beau jour, Christensen craque, engrainé par le gros Cronk, et, observant la raison des contraires, écarte temporairement les rythmes à trois temps pour se mettre à jouer du punk et de la noise binaires à bâtons rompus avant de prendre le large pour L.A. en 2000 et d’y consolider leur binôme noblement baptisé Qui, un mot d’argot pour désigner un homme qui aime profondément les hommes et leur kiki, ou pour être tout à fait exacte : un pédé, ce dont les deux gaziers se dédisent gaiement.
Trois ans plus tard, Qui (prononcer « qwi » à la latine, comme dans « Je préfère le cornichon du Quick à celui du Mac Do », ou dans « Qui scribit, bis legit » : « Celui qui écrit lit deux fois », ou encore dans « Qui nescit tacere, nescit et loqui » : « Celui qui ne sait pas se taire ne sait pas non plus parler ») sort un premier album (…) Keep reading on nextclues.com →

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :