CAPTAIN BEEFHEART & HIS MAGIC BAND – Safe As Milk

14 Jan

Captain Beefheart - Safe As Milk

(Buddha, 1976)

Au milieu des années 60 à Lancaster en Californie, Don Van Vliet et son ami d’enfance Frank Zappa s’attèlent à la réalisation de ‘Captain Beefheart vs The Grunt People’. Le film n’aboutira jamais. En revanche, quand Van Vliet monte son groupe en 1965, il a trouvé son nom de scène : Captain Beefheart & His Magic Band.

Le groupe signe rapidement chez A&M et sort deux singles dans la foulée, Diddy Wah Diddy (une reprise de de Bo Diddley assez up-beat qui se classe honorablement dans les charts locaux) et Moonchild, de facture relativement classique, entre Blues, Rythm’n’Blues et premier album des Stones. Déjà, la voix rauque du Captain fait décoller les morceaux. Mais en 1966, le groupe est éjecté par A&M. D’après Don Van Vliet, la maison de disque s’était sentie offusquée à l’écoute de la première mouture d’Electricity, jugée trop dingue et trop « négative », alors que ce morceau est pourtant l’un des meilleurs de toute la discographie de Beefheart. Cons ! Déménagement chez Buddha Records. Début 67, le batteur John « Drumbo » French et le Keep reading on nextclues.com →

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :